20/11/2009

VIOLENCE CONJUGALE à BAS BRUIT: UN DROIT ?

LA LOI CORANIQUE

FAVORABLE

A LA VIOLENCE CONJUGALE 

A BAS BRUIT

Transcription et traduction

d'une vidéo reprise ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=-x-AuiuqIw4

Si le mari veut utiliser la bastonnade pour corriger sa femme,

(Le Coran, sourate 4, verset 34: "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde aux uns sur les autres, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les vertueuses sont dociles, elles protègent ce qui doit l’être selon la consigne de Dieu. Celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, reléguez-les dans leur chambre, frappez-les, mais si elles vous écoutent ne les querellez plus, car Dieu est sublime et grand. »)

Il ne doit jamais, jamais le faire devant les enfants.

Cela doit rester entre lui et elle.

(Par respect pour les enfants, pour ne pas permettre un témoignage accablant, pour ne pas traumatiser les filles du couple en leur indiquant, dès le plus jeune âge, ce qui les attend par la suite ?)

Cela doit être fait en respectant les conditions suivantes :

Il ne doit pas causer de saignements ou de contusions.

(En clair, éviter les traces... )

Il doit éviter le visage et d’autres parties sensibles du corps.

(Ben oui, le corps de l'épouse peut toujours servir en cours de soirée puisqu'il n'y a pas de viol entre époux: voir la vidéo dans l'article "Il ne te viole pas, c'est ton mari")

Comme nous l’avons dit, les limitations des bastonnades sont :

elles ne doivent pas causer de saignements,

elles ne doivent provoquer aucune fracture,

(Est-ce par souci d'économie afin d'éviter la facture des soins de santé..., de prévenir l'excuse de l'épouse en cas de coït - type "j'ai la migraine" - ...)

elles ne peuvent pas toucher le visage,

elles ne doivent pas la contusionner.

Si le mari viole ces règles, il viole les règles d’Allah.

Si elle a été blessée, le mari est tenu pour responsable de ce qu’il a fait,

(ben m**de alors, il ne manquerait plus que cela... quoique, on pourrait imaginer que l'épouse soit tenue pour responsable par manque de soumission en essayant de se défendre, ayant ainsi décupler la colère de son tendre époux!)

parce que la femme n’est pas une marchandise.

(ah bon, c'est bien de le dire, mais il faudrait mettre une telle énergie pour m'en convaincre que j'y renonce avant même de commencer!)

Il ne peut pas lui faire tout ce qu’il veut.

(C'est pour cette raison que les épouses remercient Allah le bienveillant... Sans quoi, la terre serait vite unisexe!!!)

Même si l’épouse pardonne à son mari,

(Malheureusement, le pardon de l'épouse à son mari violent est très souvent une constante, que la femme soit croyante - et quelque soit la religion - ou athée...)

cela ne veut pas dire qu’Allah fera de même au Jour du Jugement.

(Allah autorise la violence conjugale à bas bruit mais sanctionne le mari dont la violence déborde les règles établies. Un exemple: il tord le bras de son épouse qui hurle de douleur, Allah n'y trouve rien à redire; mais ce faisant, il lui fracture le coude: ah le vilain garçon, Allah lui fait pan-pan Q-Q... ! C'est à en vomir!)

Source:

MEMRI TV PROJECT

BAHRAINI CLERIC

ABDULLAH AAL MAHMUD

BAHRAIN TV

JUNE 20, 2005

 

Il faut aussi noter un point capital dans la violence à l'égard des femmes. Le Coran ne mentionne en aucun cas la lapidation comme sanction de l'épouse adultère.

C'est la Charî'a (الـشَّـرِيعَـة, " la voie ") et plus exactement le Fiqh ( فقه", "comprendre") qui sont en cause dans cette barbarie.

Pour rappel, Charî'a ou loi coranique et Fiqh ou jurisprudence sont des interpétations humaines du Coran.

Et il y a autant d'interprétations possibles  et divergentes que de mollahs ou ayatollahs (chez les chiites) ou imams(chez les sunnites), pour ne prendre que ceux-là!!!

 

"L'amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier. Sans diable non plus. Une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible."

Tahar Ben Jelloul

Extrait d'Eloge de l'amitié

multiculturalité

Contre cette volonté d'islamisation intégriste et extrémiste, il n'y a qu'une réponse: 

LAÏCITE, DEMOCRATIE, VIGILANCE et RESISTANCE

18/11/2009

IL NE TE VIOLE PAS: C'EST TON MARI...

L'intégrisme est l'ensemble des comportements qui refuse toute évolution au nom de la religion et/ou de la tradition. Par extension, l'intégrisme est devenu un mouvement qui rassemble un groupe d'individus partageant un type de comportements outranciers.

neandertal

Sans titre

 

 

 

 

 

 

L

evolution_homme-femme

a tendance de certains hommes est de mettre en avant leur virilité (allant de pair avec leur croyance que les femmes leur seraient inférieures dans tous les domaines ou dans les domaines prestigieux, pensant ainsi qu'il est logique qu'elles soient cantonnées aux tâches subalternes) impliquant la phallocratie (seuls les hommes décident ou ont le pouvoir de décider dans les domaines les plus importants).

Ouvrez le Coran, sourate 4, verset 34 et vous y lirez ceci: "Les hommes sont Qawwamounes sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde aux uns sur les autres, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien.

Ce verset est souvent traduit par un grand nombre d'hommes illettrés, incultes, machistes, barbares, frustrés, jaloux, impuissants ou autres du même calibre - biffer ou non la/les mentions inutiles - par "Les hommes ont autorité sur les femmes...".

En fait, le terme Qawwamounes est l'adjectif en pluriel du nom Qiwamah qui est le fait d'être absolument responsable de la subsistance et de la protection d'une personne.

Et voilà comment l'intégriste machiste s'arroge le droit de vivre en maître sur son épouse et sur ses filles plutôt que de s'astreindre aux devoirs de responsabilité d'une gestion familiale.

Et voilà comment d'une religion d'amour, certains - de plus en plus nombreux - en font une religion de haine!

Contre l'intégrisme et la théocratie, il n'y a qu'une réponse: laïcité et démocratie par la vigilance et la résistance à tous signes extérieurs d'islamisme

Deux vidéos INFÂMES et ODIEUSES pour témoigner de la violence intégriste machiste à l'état le plus abject

06/11/2009

L'insulte...quand l'argument fait défaut !!!

Censored31 et le fascisme : mise au point !

Article sur  http://www.skynet.be/actu-sports/actu/belgique/detail_des...

Des cas de polygamie enregistrés en Belgique parmi des non-Belges | Vendredi 6 Novembre 2009 |  1 h. | powered by Belga 

o                                Censored31 | Aujourd'hui - 16h13 Commentaire mal noté - Afficher - Masquer

DebbyLeumenthal...est en fait une sioniste de bas bord qui tentera de donner une bonne image d'Israël après que cet état fasciste ait tuer plus de 430 enfants et bébés. Sans parler des femmes enceintes...elle travaille également selon ma source pour le "Israeli Policy Department".

 

  • Définition

Le fascisme (en italien fascismo) est un mouvement politique d'origine italienne apparu en 1919. Ce terme, très utilisé, a par la suite pris un sens beaucoup plus large. Il est donc nécessaire de cerner ses différents niveaux d'acception.

Au sens strict, le terme désigne le mouvement politique fondé par Benito Mussolini, ainsi que le régime qui était en vigueur sous la monarchie italienne quand Mussolini était au pouvoir, de 1922 à 1945. Adversaire de la démocratie, du parlementarisme, du socialisme et du marxisme, le fascisme mussolinien est autoritaire et nationaliste, et recourt à la violence. Ce sens strict est notamment utilisé par les historiens de l'Italie.

Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s'est étendu à tout mouvement politique s'appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. Le nazisme s'est en partie inspiré du fascisme.

Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l'ennemi politique. Cette acception a été employée par les Soviétiques durant la guerre froide, dans le cadre de la « tactique du salami ». Dans la discussion politique contemporaine, le terme fasciste continue d'être employé comme une injure. Cependant, le fascisme est encore revendiqué par certaines mouvances d'extrême droite (les néofascistes).

  • Quand la « tactique du salami » se modernise, elle devient la « tactique de l’accommodement raisonnable »

La « tactique du salami » est une expression inventée par le dirigeant communiste hongrois Mátyás Rákosi pour décrire l'élimination progressive des pouvoirs extérieurs au communisme (Église, autres partis...), « tranche après tranche, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien ». Cette stratégie est assurée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale au moment du processus de formation de la République populaire de Hongrie.

La « tactique de l’accommodement raisonnable » est importée du Québec, où elle est source de fréquentes tensions politiques, cette pratique privilégie une gestion de type communautariste des revendications religieuses en général, et musulmanes en particulier. Elle consiste à négocier, de façon quasi systématique, un assouplissement de la règle ou de la loi afin de rencontrer les exigences d'un individu ou d'un groupe minoritaire. Par lassitude ou naïveté,  les démocrates concèdent du terrain aux extrémistes, « tranche après tranche, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien ».

  • Qui de l’œuf ou de la poule...

Le nazisme ou national-socialisme est l'idéologie politique du NSDAP, parti politique fondé en Allemagne en 1920. Cette vision du monde divisait hiérarchiquement l'espèce humaine en races, hiérarchie au sommet de laquelle était censée se situer la « race aryenne ».

En tant que sujet de science politique, la définition du nazisme divise les historiens. En particulier, reste ouverte la question de savoir si le nazisme ne fut que l'une des formes du fascisme ou, parce qu'ayant fait du racisme une doctrine d'État, le nazisme doit être considéré comme un phénomène historique unique par son antisémitisme officiel.

En effet, l’antisémitisme du régime nazi, dès 1933, et la persécution des opposants, des homosexuels, etc., se concrétisera par l'installation dès 1933 des premiers camps de concentration en Allemagne. Cette politique ne fera que s'amplifier jusqu'à 1945. Ce sont ainsi plus de six millions de personnes qui périront dans les camps d'extermination hitlériens, dont une majorité de Juifs.

  • Vérité historique : L'islamisme n'a pas de leçon à donner!

Inutile d’écrire de long discours, rien de tel qu’une vidéo pour étayer la thèse !

http://www.youtube.com/watch?v=Pz1pkl02tnI

 

 

DebbyLeumenthal est-elle une « sioniste de bas bord » travaillant pour le « Israeli Policy Department » ?

 Cool

Aux lecteurs de ce blog de juger !

 

 

Ø      vigilance : mettons ensemble toutes les pièces du puzzle pour obtenir l’information damulticulturaliténs son ensemble

Ø      laïcité : aucun symbolisme religieux n’est présent dans ce logo

Ø      résistance : mettons ensemble, en commun, nos forces vives puisqu’il est acquis que « L’Union Fait La Force »

Ø      démocratie : chaque couleur politique de notre paysage politique démocrate y est présente et le principe même du puzzle permet de les unir dans un objectif commun

05/11/2009

Résitance, Laïcité, Vigilance et Démocratie

Retranscription d’une Partie de l’interview

 d’Anjem Choudary

BBC Août 2005

parlant des attentats du 7  juillet 2005 à Londres

 

Source : http://www.wat.tv/video/choudary-1oyg2_1oy1l_.html

             version traduite avec sous-titre

Source:  http://www.youtube.com/watch?v=C73ePf_2KVw

            version originale anglaise disponible ci-dessous

Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Anjem_Choudary

 

 

LJ : Le Journaliste « Stephen » de la BBC

AC : Anjem Choudary

------------------------------------------

LJ :

Je me demande tout simplement pourquoi vous ne condamnez pas cela.

Alors que votre propre leader Omar Bakry a dit très simplement : « Je condamne le massacre d’innocents le 20 juillet ».

Pourquoi ne le dites-vous pas à votre tour ?

AC :

Non, au bout du compte « les gens innocents » quand nous disons « les gens innocents », cela signifie les musulmans. En ce qui concerne les non-musulmans, ils n’ont pas accepté l’islam et en ce qui nous concerne, c’est un crime contre Dieu.

LJ :

Laissez-moi clarifier ce que vous dites, c’est très important. Vous dites que seuls les musulmans peuvent être considérés comme des innocents ?

AC :

En ce qui concerne les musulmans, vous êtes innocent si vous êtes musulman. Alors vous êtes innocent aux yeux de Dieu. Si vous n’êtes pas musulman, vous êtes coupable de ne pas croire en Dieu. Oui il y a de nombreuses victimes…

LJ :

Coupable…coupable… Êtes-vous sérieusement en train de nous dire que tous ces gens, dans ces rames de métro et dans ce bus à Londres le 7 juillet constituaient d’une certaine façon des cibles légitimes ?

AC :

Vous ne me permettez pas de répondre entièrement à votre question, Stephen, vous n’irez jamais au fond des choses. Laissez-moi commencer par dire, qu’en tant que musulman, vous devez prêter allégeance à ce à quoi la charia vous dit de prêter allégeance. Vous devez haïr et aimer pour l’amour d’Allah, vous devez louer et blâmer ce que la charia vous dit de louer et de blâmer. Alors en tant que musulman, je dois soutenir mes frères et sœurs musulmans plutôt que les autres, je leur dois allégeance, je dois coopérer avec eux, je dois les aimer, et de la même façon, je dois haïr tout ce qui n’est pas islamique.

 

 

AC :

Alors pour continuer sur ce point précis : pour ce qui est des musulmans, leur loyauté ira toujours aux musulmans. Aussi je ne condamnerai jamais un musulman pour ce qu’il fait. De fait, je dois le soutenir, qu’il soit l’oppresseur ou l’opprimé.

LJ :

Le cheikh Bakri a déclaré que la Grande-Bretagne est dar al-Harb. Ce qui veut dire « zone de guerre », une zone où…

AC :

Mais elle a toujours été dar al-Harb ! Elle a toujours été dar al-Harb ! Dar al-Harb, c’est là où ne règne pas la loi islamique. Le monde entier aujourd’hui est dar al-Harb. Dar al-Harb…

LJ :

La particularité d’un territoire qui est dar al-Harb, c’est que vous et votre groupe, vous estimez par ce fait autorisés à y commettre des opérations violentes.

AC :

Le fait que la terre entière est dar al-Harb, il y a des endroits où les musulmans s’emploient activement à libérer la terre, il y a d’autres endroits…

LJ :

Alors pourquoi Omar Bakry a-t-il déclaré le 18 janvier que la Grande-Bretagne était dar al-Harb, si ça a toujours été le cas ? Pourquoi a-t-il cru bon de le dire ?

AC :

Ca a toujours été dar al-Harb. Oui, parce que vous ne vous êtes jamais donné la peine d’écouter auparavant, mais le fait est que, de dar-al-Harb, la Grande-Bretagne est devenue dar al-Fitna. Dar al-Fitna, c’est le lieu où le respect pour la vie et la loi des musulmans n’est plus assuré. C’est cela le changement. Autrement, la Grande-Bretagne a toujours été dar al-Harb.

LJ :

Ayman Zawahiri a dit qu’il croit y aura, qu’il devrait y avoir de nouvelles opérations [terroristes] à Londres, « Inch’allah ». Vous pensez comme lui ?

AC :

Eh bien, je pense que c’est inévitable, si vous ne changez pas la cause de ce qui s’est passé le 7 juillet [attentats de Londres] et ce qui s’est passé…

LJ :

Je ne vous demande pas si vous pensez que c’est inévitable, je vous demande si comme lui, vous les appelez de vos vœux.

AC :

Non, nous ne les appelons pas de nos vœux, nous appelons le public et le gouvernement britannique à se réveiller, à retirer ses troupes d’Irak, à arrêter de soutenir…

LJ :

Je ne vous questionne pas sur le gouvernement britannique, je vous demande de me donner voter opinion sur les nouveaux appels des dirigeants d’al-Qaida à commettre des attentats au Royaume-Uni et au cœur de Londres.

AC :

C’est son appel, n’est-ce pas ? Alors, de toute évidence…

LJ :

Alors je vous demande : le condamnez-vous ?

AC :

Non, je ne pourrai jamais condamner un frère musulman, je ne condamnerai jamais un frère musulman, je soutiendrai toujours mon frère musulman, qu’il soit oppresseur…

LJ :

Donc vous le soutenez, vous voulez que les attentats continuent à Londres…

AC :

Attendez une seconde… attendez… laissez-moi m’exprimer…

LJ :

Vous le soutenez, vous venez de le dire…Vous venez de dire que vous le soutenez…

AC :

Je soutiendrai toujours mon frère musulman qu’il soit l’oppresseur ou l’opprimé.

02/11/2009

Les 1ères VICTIMES de l'extrémisme

 

Vous êtes mère ou père de famille...?

Que lisez-vous sur le visage de cet enfant? De la joie, du plaisir, un bonheur communicatif...?

J'y vois de la peur, de la crainte, de l'angoisse et j'y lis une question: "Que me veulent-ils?"

091030162055CZOw-1

Tels sont "les lendemains qui chantent" pour ces enfants soldats,victimes de la barbarie de l'intégrisme d'adultes que certains nomment parents

et que je nomme "BOURREAUX"

QUAND ILLUSION RIME AVEC SOUMISSION

Un spot publicitaire en  pour une marque de lingerie, associe le à la sexualité.

Une tentative de rendre l’accoutrement plus acceptable aux occidentaux, voire plus attirant  aux yeux des hommes surtout, en tentant de montrer que féminité et ne sont pas inconciliables.

Mais certes, la jeune femme est jolie... mais vous, vous n'aurez jamais l'occasion de voir que le niqab!

LEGITIME DEFIANCE

 

Entre l’islam et l’islamisme, il n’y a pas de différence de nature mais de degré.

Il n’y a pas de bon ou mauvais islam, pas plus qu’il n’y a d’islam modéré.

 

En revanche il y a des musulmans modérés.

Et c’est bien là qu’est le problème. Qui qualifiera t’on de musulman?

Celui qui stigmatise et tue les infidèles, les idolâtres, les athées, les mécréants, bref tous ceux qui sèment la violence sur la terre comme l’ordonne le coran ?

Celui qui choisit de lire le coran autrement avec une lecture évoluée, pacifiée, bref tous ceux qui veulent la considérer comme une religion et pas comme un outil politique ?

Malheureusement de nos jours, ces derniers sont considérés comme hérétiques et apostats par rapport à l’interprétation traditionnelle musulmane qu’en font les premiers.

 

Le constat est une immigration massive des musulmans qui quittent leurs pays pour aller vers les démocraties occidentales. Ces pays, imprégnés de valeurs humanistes et culpabilisés par leur passé colonialiste, les ont accueilli, tout d’abord comme une main d’œuvre à bon marché, puis ils ont autorisé le regroupement familial et ensuite ont ouvert la porte à d’autres immigrés musulmans, d’abord légaux, puis ils ont été dépassés par une immigration clandestine attirée par les avantages socio-économiques et les prises en charge médicales.

Si certains de ces immigrés ont été reconnaissants à leurs pays d’accueil, d’autres n’ont pas hésité à vouloir imposer leur propre culture. Ils ont réussi par le biais de la démocratie et parfois par la menace et la terreur, à imposer leurs lois religieuses, au nom du multiculturalisme accepté par l’Occident !

Cette immigration-là ne doit pas être confondue avec l'arrivée d'immigrants de différentes cultures à la recherche d'une vie meilleure et désireux de faire profiter le pays d'accueil de leurs talents. Il s'agit en fait d'une immigration au service de l'impérialisme arabe. Elle mise sur la ségrégation ethnique pour obtenir privilèges et statut spécial dans les pays d'accueil.

 

Un cheval de Troie moderne: la doctrine islamique de l'immigration.

 

Et l'arme principale de cette stratégie de conquête est le mensonge et la désinformation. L'objectif est de transformer la culture hôte de façon progressive et insidieuse et d'y imposer la shari’a. La première étape de l'islamisation consiste à faire accepter des activités caractéristiques de l'islam et à établir sa présence physique et visible: par exemple des lieux de prière, la fondation d'écoles coraniques, de bibliothèques et de centres de recherches, l'enseignement de l'arabe, le port du voile (hidjab, tchador, niqab) - autant d'activités qui semblent, de prime abord, raisonnables pour établir l'infrastructure nécessaire au soutien d'une foi.

L’une des nombreuses « faces cachées » de l’islam, celle que les musulmans nomment « Dar el Sulh ». C’est la « troisième maison de l’islam », celle dont on ne parle jamais, ou si peu. Les deux autres « maisons » plus connues sont Dar al Islam (maison de l'islam) et Dar al Harb (maison de la guerre). Dans la mesure ou le Dar al Harb est trop puissant pour être soumis directement par la force ou dans le cas où le Dar al islam lui même est fortement dominé par les infidèles, les musulmans, ainsi que le prescrit une sourate du coran, « embrassent la main qu’ils ne peuvent trancher ». Ayant volontairement émigré, ils tentent de prêcher librement leur foi auprès des infidèles que nous sommes, de les convertir. Dans ce cas, l’islam pouvant progresser librement, mais encore incapable de dominer, accepte une sorte de trêve (Sulh, en arabe) momentanée aux non-musulmans, ne signifiant en aucun cas la paix (Salam).

 

La conséquence est tristement visible de nos jours. On se querelle sur les signes extérieurs de l’islam en oubliant, voire omettant l’essentiel : la majorité des musulmans se radicalisent et prônent la théocratie, la loi islamique (la shari’a) au détriment pur et simple de notre principe de démocratie !

Un seul mot : VIGILANCE.

 

Il nous faut être particulièrement attentif à cette « maison cachée » car cette troisième maison…c’est la nôtre !