20/11/2009

VIOLENCE CONJUGALE à BAS BRUIT: UN DROIT ?

LA LOI CORANIQUE

FAVORABLE

A LA VIOLENCE CONJUGALE 

A BAS BRUIT

Transcription et traduction

d'une vidéo reprise ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=-x-AuiuqIw4

Si le mari veut utiliser la bastonnade pour corriger sa femme,

(Le Coran, sourate 4, verset 34: "Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde aux uns sur les autres, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les vertueuses sont dociles, elles protègent ce qui doit l’être selon la consigne de Dieu. Celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, reléguez-les dans leur chambre, frappez-les, mais si elles vous écoutent ne les querellez plus, car Dieu est sublime et grand. »)

Il ne doit jamais, jamais le faire devant les enfants.

Cela doit rester entre lui et elle.

(Par respect pour les enfants, pour ne pas permettre un témoignage accablant, pour ne pas traumatiser les filles du couple en leur indiquant, dès le plus jeune âge, ce qui les attend par la suite ?)

Cela doit être fait en respectant les conditions suivantes :

Il ne doit pas causer de saignements ou de contusions.

(En clair, éviter les traces... )

Il doit éviter le visage et d’autres parties sensibles du corps.

(Ben oui, le corps de l'épouse peut toujours servir en cours de soirée puisqu'il n'y a pas de viol entre époux: voir la vidéo dans l'article "Il ne te viole pas, c'est ton mari")

Comme nous l’avons dit, les limitations des bastonnades sont :

elles ne doivent pas causer de saignements,

elles ne doivent provoquer aucune fracture,

(Est-ce par souci d'économie afin d'éviter la facture des soins de santé..., de prévenir l'excuse de l'épouse en cas de coït - type "j'ai la migraine" - ...)

elles ne peuvent pas toucher le visage,

elles ne doivent pas la contusionner.

Si le mari viole ces règles, il viole les règles d’Allah.

Si elle a été blessée, le mari est tenu pour responsable de ce qu’il a fait,

(ben m**de alors, il ne manquerait plus que cela... quoique, on pourrait imaginer que l'épouse soit tenue pour responsable par manque de soumission en essayant de se défendre, ayant ainsi décupler la colère de son tendre époux!)

parce que la femme n’est pas une marchandise.

(ah bon, c'est bien de le dire, mais il faudrait mettre une telle énergie pour m'en convaincre que j'y renonce avant même de commencer!)

Il ne peut pas lui faire tout ce qu’il veut.

(C'est pour cette raison que les épouses remercient Allah le bienveillant... Sans quoi, la terre serait vite unisexe!!!)

Même si l’épouse pardonne à son mari,

(Malheureusement, le pardon de l'épouse à son mari violent est très souvent une constante, que la femme soit croyante - et quelque soit la religion - ou athée...)

cela ne veut pas dire qu’Allah fera de même au Jour du Jugement.

(Allah autorise la violence conjugale à bas bruit mais sanctionne le mari dont la violence déborde les règles établies. Un exemple: il tord le bras de son épouse qui hurle de douleur, Allah n'y trouve rien à redire; mais ce faisant, il lui fracture le coude: ah le vilain garçon, Allah lui fait pan-pan Q-Q... ! C'est à en vomir!)

Source:

MEMRI TV PROJECT

BAHRAINI CLERIC

ABDULLAH AAL MAHMUD

BAHRAIN TV

JUNE 20, 2005

 

Il faut aussi noter un point capital dans la violence à l'égard des femmes. Le Coran ne mentionne en aucun cas la lapidation comme sanction de l'épouse adultère.

C'est la Charî'a (الـشَّـرِيعَـة, " la voie ") et plus exactement le Fiqh ( فقه", "comprendre") qui sont en cause dans cette barbarie.

Pour rappel, Charî'a ou loi coranique et Fiqh ou jurisprudence sont des interpétations humaines du Coran.

Et il y a autant d'interprétations possibles  et divergentes que de mollahs ou ayatollahs (chez les chiites) ou imams(chez les sunnites), pour ne prendre que ceux-là!!!

 

"L'amitié est une religion sans Dieu ni jugement dernier. Sans diable non plus. Une religion qui n'est pas étrangère à l'amour. Mais un amour où la guerre et la haine sont proscrites, où le silence est possible."

Tahar Ben Jelloul

Extrait d'Eloge de l'amitié

multiculturalité

Contre cette volonté d'islamisation intégriste et extrémiste, il n'y a qu'une réponse: 

LAÏCITE, DEMOCRATIE, VIGILANCE et RESISTANCE

07/11/2009

OH MY GOD !!!

Variations sur le même thème :

la Femme dans les 3 religions monothéistes

 

 

·        Consensus judéo-islamo-chrétien

 

S’il est un point sur lequel les 3 « entreprises » monothéistes se sont accordées lors de « la mise sur le marché de leur produit », c’est bien dans la relation, dans le rapport inégal existant entre l’homme et la femme. La rédaction des livres « saints » a donné cours ce que nos politiciens belges nommeraient un accord tacite dans le cadre d’une « harmonisation » !

 

La TorahLa Genèse 3 : 16

 « Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. »

 

La Bible – Ephésiens 5 :22

« Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. »

 

Le Coran – Sourate 4 : 34

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. »

 

·        Evolution positive

 

Certes, il a « phallus » ou plus respectueusement il a fallut plus d’un millénaire, les suffragettes, l’avènement des mouvements féministes au début des années 50 et Mai 68 pour modifier les attitudes, les comportements, les lois et évoluer vers une plus grande égalité hommes-femmes. Et force est de constater que les 3 religions en ont accepté les … j’ai une hésitation sur le terme à utiliser !

Alors je propose un questionnaire à choix multiples :

§         Conséquences

§         Vicissitudes

§         Risques

§         Inconvénients

§         Conditions

§         Effets

 

·        Astérix et Obélix

 

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains…Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur.

 

Nous sommes en 2009 avant Jésus-Christ ; toutes les Femmes sont libérées par les Hommes…Toutes ? Non ! Car une partie d’irréductibles machistes résistent encore et toujours aux droits des Femmes.

 

Nous y voilà ! Certains le pensent tellement fort que je l’entends jusqu’ici… mais non !

 

N’étant ni antisémite, ni islamophobe, ni fasciste (dixit Censored31), ni pute, ni soumise… je respecte donc les juifs, les musulmans et les chrétiens… mais il est aussi vrai que les sectaires ou les ultra-orthodoxes m’insupportent !

 

J’aurais pu donc pu aborder le port du préservatif ou la contraception de manière plus générale, le droit à l’avortement, la discrimination salariale ou l’accès des femmes au marché du travail, le viol, l’homophobie, le divorce, la répartition des tâches domestiques Avare, …

Et comme vous le constatez, que vous soyez juifs, musulmans, chrétiens ou laïcs (je ne voudrais pas être discriminante),  chacun peut aisément y retrouver ses jeunes, tant les irréductibles machistes sont nombreux!!! Au même titre que sont nombreuses les irréductibles féministes… c’est très dur à écrire, mais je vous le concède !!! Langue tirée

 

C’est bien l’actualité qui me pousse à rappeler un des aspects de la discrimination à l’égard des femmes :

  • Le décès de Noor Almeleki (pour s’être trop occidentalisée) : symbole d’une insoumission à son père

·         L’incessante polémique sur le port du voile : symbole d’une soumission fût-elle à Dieu

 

Ce sont deux des très (trop) nombreux crimes ou dérapages commis à l’égard des femmes musulmanes.

 

Le voile est maintenant « instrumentalisé » :

·         il est, au minimum, le fer de lance de ceux qui prône le retour du religieux dans la société…

·         il est, par extension, le fer de lance d’un communautarisme religieux prônant la soumission à Dieu

·         il devient, au minimum, le fer de lance d’un communautarisme politique, tentant l’accommodement raisonnable

·         il est, par extension, le fer de lance de ceux qui veulent, à terme, atteindre et vaincre le principe même de notre civilisation occidentale : la démocratie !!!

 

Je tiens, héritage sacré, à la laïcité de notre société avec le respect démocratique d’une pratique religieuse accessible à tous et librement consentie.

 

  • Je veux donc être vigilante pour éviter l’extrémisme religieux véhiculé par certaines pratiques.
  • Je veux donc résister à toute tentative de « m’imposer » un retour à une vision religieuse rigoriste.
  • Je veux convaincre que la laïcité de la Belgique n’est pas incompatible avec la pratique religieuse « librement consentie ».
  • Je veux éviter, au stade le plus ultime, la suprématie de la théocratie (unilatérale) sur une démocratie (multiculturelle).multiculturalité